Au jardin – Performance au Chateau de la petite Malmaison 2015 – Toile 2x6m

«Je ne connais pas de plus grand bonheur que de peindre tous les matins »  – Rebeyrolle

Cette phrase j’aurai aimé l’écrire, je la vis.

Je donne des cours de peinture-dessin mais d’aller peindre une toile est une joie. Il n’est pas si facile de s’exprimer en peinture cela demande une grande concentration entrecoupée de gestes rapides, précis. Ma peinture est essentiellement gestuelle. Je réfléchis et décide ensuite ce que je veux garder ou supprimer. Je tranche et je recouvre, comme un potier : j’ajoute où enlève de ma « terre –couleurs ». Entre ma prise de risque avec des gestes abrupts, des aplats de couleurs, je précise ma peinture jusqu’à ce que je sois en accord avec elle ! Je suis d’abord un graveur, cela m’a donné le goût et la précision du dessin. Le figuratif était la base de mon travail et l’abstrait a fait son entrée de façon fracassante depuis 20 ans. Pour moi cela correspond à une découverte de l’inconscient, le propre de l’inconscient est de l’être ! Aujourd’hui ce long apprentissage m’a permis une liberté d’oser. Et je me régale et je simplifie mon travail pour aller à l’essentiel. La couleur dans tous ses états m’anime.

Florence Charaix-Liautaud, FALC

Ecole de Camondo

UCAD, Arts décoratifs, section gravure

Master de peinture, université de Purchase, NY

Enseignante au carrousel du Louvre

Art-thérapeute